Sélectionnez votre langue
Vous êtes ici
Accueil / Fiches Pays / Afrique / Zimbabwe / Principaux risques sanitaires au…
/ Je suis perdu (e)!

Principaux risques sanitaires au Zimbabwe

Principaux risques sanitaires au Zimbabwe

Maladies transmises par les piqûres d'insecte ou par contact avec des animaux

Toutes les zones en basse et moyenne altitude, en-dessous de 1 200 mètres, sont impaludées, notamment la région du Low Veld (sud-est) et la région des parcs nationaux (Lac Kariba, Victoria Falls, Hwange). Les souches présentes sont très résistantes à la chloroquine (zone 3).

On note une présence très circonscrite de la mouche tsé-tsé sur le site touristique de Mana Pools (moyenne vallée du Zambèze). Le risque de contracter la maladie du sommeil reste toutefois infime. Ses premiers symptômes sont : fièvre et maux de tête, douleurs articulaires et prurit. Lorsque la maladie atteint le système nerveux central, des symptômes neurologiques apparaissent : troubles du sommeil (insomnie la nuit, somnolence la journée), état confusionnel, troubles de la coordination. Sans traitement, la maladie est mortelle.

Des cas de peste ont été recensés, mais le risque pour le voyageur est faible.

La rage animale existe dans ce pays.

Principaux risques sanitaires au Zimbabwe

Maladies transmises par l'eau, la nourriture ou l'environnement

Les maladies diarrhéiques sont très fréquentes au Zimbabwe.

Au 25 décembre 2009, les autorités sanitaires avaient répertorié un cas mortel de la maladie du charbon (anthrax). Afin de limiter les risques d'infection, il convient de ne pas consommer de la viande de brousse ou de la viande dont la traçabilité ne peut être assurée.

Le risque de choléra existe pendant la saison des pluies (de novembre à avril), surtout lorsque celles-ci sont abondantes. Afin de réduire les risques de contamination, il est impératif de se laver convenablement les mains avant chaque repas et d'utiliser de l'eau décontaminée. En 2010, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a recensé plus de 1 000 cas de choléra (21 décès). En 2008, le Zimbabwe avait été frappé par une épidémie majeure de choléra (4000 morts).

En janvier 2012, une épidémie de fièvre typhoïde s'est déclarée à Harare, la capitale. Entre janvier et mai 2012, plus de 4 200 personnes ont contracté cette maladie. La fièvre typhoïde, endémique dans le pays, se transmet par contact avec de l’eau ou des aliments contaminés. Ses symptômes sont : fièvre, frissons, douleurs abdominales. Dans les cas sévères, le virus peut causer des hémorragies intestinales pouvant entrainer le décès.

En raison du risque d'infection parasitaire, il est déconseillé de se baigner dans les eaux stagnantes ; évitez de marcher pieds nus sur des sols humides.

Principaux risques sanitaires au Zimbabwe

Maladies transmises par contact interhumain

La fièvre hémorragique de Marburg est présente dans le pays. La maladie se transmet par contact avec des fluides infectés. Il convient de garder à l'esprit que les grottes et les mines abritent des chauves-souris qui sont le réservoir naturel de la fièvre de Marburg. Le virus affecte également tous les primates.

En raison de la forte prévalence du VIH, il importe de prendre toutes les précautions d'usage. Le SIDA est la première cause de mortalité au Zimbabwe. D'après l'UNAIDS, 15,3% de la population adulte (15-49 ans) est séropositive. Chaque jour, 564 personnes sont infectées par le VIH.

Au 1er mars 2010, les autorités sanitaires ont recensé plus de 1 500 cas de rougeole (110 décès) depuis le début de l'épidémie en septembre 2009. L'épidémie s'est propagée dans 28 districts sur les 62 que compte le pays. La rougeole est une maladie infectieuse qui se transmet par les postillons (toux) ou les éternuements d'une personne infectée. Cette maladie affecte principalement les jeunes enfants et reste l’une des causes principales de mortalité infantile. Ses symptômes sont une forte fièvre, une éruption cutanée avec des boutons, une irritation des yeux et de la toux. Il existe un vaccin contre la rougeole.

Numéros d'urgence

Police

Pompiers

Urgences médicales

In Zimbabwe, you can call the police by dialing 995, the emergency services by dialing 999, and an ambulance (for Harare and its surroundings) by dialing 994.

Police: 995 Emergencies: 999 Ambulances (for Harare and its surroundings): 994
Infrastructures sanitaires
Principaux risques sanitaires au Zimbabwe

Hospitals in Harare

Avenues Clinic, Corner Baines Avenue/Mazowe Street: phone + 263 732 055/75

Parirenyatwa Hospital, Mazowe Street: phone + 263 794 411

Harare Central Hospital, Lobengula Road, Southerton: phone + 263 621 111/14

  • Pub Assurance Voyage
Restez connecté à la communauté
  • Youtube
    Loading...
  • Pinterest
    Consultez les photos de nos membres Accéder au groupe Flickr